Objectif Courir

Comments: Post a Comment

Categories: Non classé

By: Daniel Marty

Préparation du 10K : bilan de la semaine 2

 

La deuxième semaine de préparation du 10K s’est bien passée au sens où les sensations sont bonnes aussi bien du point de vue physique que mental. Savoir rester motivé chaque semaine est aussi important que l’aspect purement physique.

 

Plaisir de courir

 

Le changement de programme a été bénéfique et semble donc bien correspondre à mes principes en course à pied que sont la progression et le plaisir. Le plan que je suis dorénavant le plan décrit est tiré de plans-entrainement et, pour l’instant, est celui que je vais poursuivre.

 

Pourquoi j’aime ce programme

 

Comme je le disais plus haut, ce programme me plait car il combine fractionné (travail de vitesse) et endurance (travail de résistance) donc allure rapide une séance et très lente la suivante avec un jour de repos intercalé entre chaque séance sauf le samedi et le dimanche. N’oublions pas qu’il ne s’agit pas de gagner la compétition, ni de remplir des obligations contractuelles avec notre sponsor. Il s’agit ici de la préparation de la course d’un amateur.

Par conséquent, je dois à la fois apprendre à progresser, certes, mais également adapter mes horaires d’entrainement à ma vie de famille et au travail.

 

Repos

 

Pour revenir à l’entrainement, les deux facteurs qui, selon moi, en font un programme agréable à suivre sont : le type de séance et le repos. L’ensemble des séances en soi sont très faciles à gérer et ne stressent pas le corps au point de pouvoir récupérer assez rapidement.

 

Tout comme le type de séances, le repos est primordial pour le corps, c’est ce que me disent pratiquement tous les coureurs et ce que j’expérimente ces dernières semaines, car c’est grâce au repos que le corps gagne de la force.

 

Statistiques de la semaine 2

 

RÉSULTATS

 

Cette semaine 2 est principalement composée de séances d’endurance avec une seule séance de fractionné. On remarque que la séance du dimanche a dû être annulée. J’ai effectivement décidé de ne pas chausser mes baskets pour ce jour-là car, étant un peu enrhumé avec un léger mal de gorge, j’ai privilégié la récupération plutôt que la préparation à la course.

Distance Temps Vitesse (min/km) FCM
Lundi Endurance 8,40 Km 50:00 05 :56 138 ppm
Mercredi – résistance dure Echauffement 2,68 Km 20:00 7: 27 117 ppm
Fractionné

3 X 8 mn, r=2 :00

5,07 Km 26 :15 05 :10 182 ppm (en accélérer)

140 ppm (en récupération)

Samedi – endurance Endurance 7,34 Km 50 :00 06 :48 129 ppm
Dimanche – sortie libre SÉANCE ANNULÉE
OBJECTIF COURSE 10 Km 39 :59 04 :00

Analyse des résultats

 

Tout comme la première semaine du programme, je tire des conclusions des différentes séances de la semaine ainsi que de l’ensemble du programme:

 

– En premier lieu, je dois admettre que je n’ai pas suffisamment de recul pour constater une progression au niveau des résultats, c’est encore trop tôt. Je pense que d’ici deux ou trois semaines je pourrai vérifier et comparer.

 

– Par contre, au niveau de l’endurance, je veux dire que je me suis calmé au niveau de ma vitesse de course. En effet, lors de la préparation en mode ENDURANCE je suis passé de 5 :12min/km (148 ppm) la SEMAINE 1, à 5 :56min (138 ppm) et 6 :48min/km (129 ppm) pour la SEMAINE 2 (voir tableau ci-dessus). La raison est que pour progresser en endurance (faire de la « caisse »), courir le plus vite possible sera moins efficace que courir progressivement et très tranquillement afin d’augmenter la capacité de résistance en course à pied .

 

– Ensuite, je constate que le repos est fondamental, comme je disais un peu plus haut. La raison est tout simplement que le corps se « reconstruit » en quelque sorte après un effort plus ou moins important durant le repos et permet la véritable progression au fil des séances. Plus l’effort est grand, plus le temps et la qualité de récupération est importante. C’est la raison pour laquelle ce programme me semble adapté à mes besoins et à mes conditions de travail, famille et autres : j’ai le temps de récupérer.

 

Engrenages horloge

 

– Enfin, je n’hésite pas à annuler une séance si le corps me le demande. Par exemple, dimanche dernier, je ne me sentais pas bien et j’ai préféré rester au repos. C’est vrai que je n’étais pas vraiment malade. Par contre, je sentais bien qu’une pause s’imposait : je privilégie la récupération du corps à la séance d’entrainement « forcée ».

 

En résumé…

 

Si l’on me demande mon avis, je dirais que je constate un bien-être général tant au niveau du corps que de l’esprit. Ce plan d’entrainement me donne tout ce que je souhaite en course à pied : plaisir et amélioration de mes résultats. Je ne me sens pas du tout sous pression pour la course, je n’ai aucun motif pour cela, donc je pense bien respecter cette philosophie de vie. La semaine prochaine, je partagerai avec vous les résultats de la troisième semaine d’entrainement et mes impressions.

Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.