Objectif Courir

Comments: 2 Comments

Categories: Non classé

By: Daniel Marty

Moins de 4 mois pour devenir marathonien

Je veux partager dans cet article l’un de mes plus grands défis de ma vie: devenir marathonien. C’est dans moins de 4 moispas encore marathonien (nous sommes le 2 novembre 2017) et je reconnais que je  ne sais absolument pas comment le préparer, du moins pour l’instant. Pourquoi je le fais malgré les difficultés que je vais rencontrer? Je vais y répondre mais une chose est sûre: je veux être marathonien..

Comme la plupart, je cours surtout pour le plaisir, pour être en forme physiquement et mentalement, on peut dire que je suis un coureur débutant. Donc je me dis que si je suis capable de terminer une course comme celle-ci, bien d’autres peuvent le faire.

Comment je me suis inscrit?

Il y a juste une semaine je me suis donc inscrit au marathon de Castellón (Ville située Sur la côte Est espagnole, à 300km au sud de Barcelone) qui aura lieu le dimanche 18 février 2018 à 09:00maratón Castellón febrero 2018_Page_1

 

Fiche d’inscription pour le marathon de Castellón le dimanche 18 février 2018

 

 

Avec internet, c’est très facile et on ne me demande aucune qualification particulière. Je suppose que tout dépend du niveau de la compétition. Celle-ci, limitée à 3000 coureurs a démarré en décembre 2010. A vrai dire, j’ai hésité à m’inscrire. Après trois jours de réflexion, j’ai rempli la fiche d’inscription on-line et envoyé le OK. C’est assez émouvant pour moi qui participe pour la première fois de ma vie à une course. Au moment de l’inscription, j’ai senti comme si je venais de sauter dans le vide. J’entrais en terre inconnue.

Pourquoi marathonien?

Devenir marathonien n’a pourtant jamais fait partie de mes rêves d’enfance. Je voyais cette course avec une distance révérencielle, réservée uniquement aux sportifs professionnels de haut niveau. Dans ce cas, pourquoi me lancer ce défi maintenant? Il n’y a pas d’explication purement rationnelle, c’est de l’émotion pure. C’est le grand challenge personnel qui m’attire, j’ai envie de me dépasser, de grimper l’Everest. (Crise de la quarantaine peut-être?)

je préfère le marathon

 

(Je préfère le marathon finalement)

 

Photo de Deepak Chopra

Ceci étant dit, il ne faut cependant pas oublier une chose importante: c’est une course de plus de 42km. L’émotion, c’est bien mais participer à ce genre de compétition demande une préparation particulière que je ne connais absolument pas, du moins pour l’instant. Mais franchement, je ne cherche pas uniquement à courir pour faire un bon résultat, il y a  tout ce que je vais apprendre et vivre d’ici le 18 février qui m’éclate. Rien que ça, ça en vaut la peine.

 

Etre marathonien: une étape dans la vie, un choix et une action

Franchir le pas et s’inscrire est assez excitant à vrai dire, plus question de faire marche arrière, c’est clair,  d’autant plus que j’en parle autour de moi depuis plus d’une semaine. Dans ma tête, j’ai l’impression que je l’ai gagnée cette course avant même d’y avoir participé et avant même d’avoir établi un programme de préparation.

La décision était facile. Cela faisait des mois que j’y pensais. Cependant, passer à l’action en m’inscrivant à ce marathon a marqué une différence importante. C’est à ce moment-là que j’ai senti que c’était réel.

Je suis convaincu que rien n’est réel tant que l’on ne passe pas à l’action. Si je commets des erreurs (je sais que j’en ferai), j’apprends et je recommence, ce n’est pas grave. Ce que peuvent dire ou penser les autres ne m’intéressent qu’à condition de m’apporter de l’eau à mon moulin. Les réactions ont à vrai dire été diverses: félicitations (très rares), les multiples avertissements (“attention, il y en a qui en sont morts”), la moquerie (de mon vendeur de chaussure de sport par exemple), etc.

 

Bref, je crois que se lancer des défis dans la vie nous sort de notre zone de confort, et c’est un peu effrayant car, au fond notre cœur nous dit de partir et notre cerveau de ne pas bouger. Mais ce n’est qu’en passant à l’action que l’on a la certitude si c’est une bonne idée ou pas. Mais peu importe le résultat final du défi que l’on se lance, je suis convaincu que franchir le pas est la seule manière de mieux se connaître et d’évoluer.

Pour ma part, j’ai pris une décision, courir un marathon, et je sens déjà une différence. Toutes les décisions que je prends dorénavant vont dans une direction différente de celle que j’avais l’habitude de prendre. Donc, quelque chose en moi a changé. J’ai déjà amélioré un aspect de ma vie.

Maintenant, j’aimerais également savoir si d’autres comme moi se sont lancés dans ce genre de défi un peu “fou”. Je vous invite donc à partager dans les commentaires votre défi et les obstacles extérieurs que vous y avez rencontré.

Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

2 thoughts on “Moins de 4 mois pour devenir marathonien

  • Hello Daniel

    Genial ton blog, je me reconnais dans pas mal de choses que j’ai lu ici.

    Tu auras ton 42km avant moi, mon marathon est en avril 2018.
    On garde el contact sur ton post kikourou
    😉

    • Salut Jmijmi,

      Merci pour ton commentaire. Nous sommes tous les deux de sérieux débutants. C’est assez excitant de participer à cette course, il me tarde d’être sur la ligne de départ. On reste en contact.

      Salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.