Objectif Courir

Comments: Post a Comment

Categories: Non classé

By: Daniel Marty

Courir ne fait pas maigrir

Perdre du poidsPhoto de Hamza Butt

Courir ne fait pas maigrir“, c’est ce qui ressort de l’article « It is time to bust the myth of physical inactivity and obesity: you cannot outrun a bad diet » publié en mai 2015 par BMJ PUBLISHING GROUP Ltd. Cet article est très intéressant car il brise une des plus grandes idées reçues: pour maigrir, il faut faire du sport. Ce sont la course à pied et la salle de sport qui sont généralement les pratiques sportives les plus sollicitées dans ce but.

Durant les semaines des grandes résolutions, souvent vers janvier ou juste avant l’été, de nombreuses personnes prennent la décision de perdre quelques kilogrammes de trop. Pour cela, diètes et exercices physiques sont les deux façons habituellement employées. Concernant la diète, il y a beaucoup à dire à ce sujet et, pourtant, on en a déjà beaucoup dit et écrit, souvent tout et son contraire. Il y a de quoi se sentir perdu.

L’article dont je vais faire référence est écrit en anglais, je ne vais pas le traduire en intégralité mais simplement en tirer les idées qui m’ont le plus marqué.

 

La relation poids et santé

Poids et santéPhoto de Wellness GM

Dans cet article, il en ressort un fait qui m’a frappé: avoir un indice de poids corporel normal n’est pas forcément un signe de bonne santé.

En effet, toujours en citant l’article, la revue médicale britannique The Lancet a publié un rapport sur les maladies qui affirme qu’ “une diète pauvre engendre plus de maladies que l’inactivité physique, l’alcool et le tabac réunis. Jusqu’à 40% des personnes ayant un indice de poids corporel normal vont présenter des anomalies métaboliques typiquement associées à l’obésité, ce qui comprend hypertension, dyslipidémie, maladie du foie non associée à l’alcoolisme et maladie cardiovasculaire.”

Donc, vous pouvez être apparemment en bonne santé et avoir pourtant de sérieux problèmes de santé.

 

Courir ne fait pas maigrir

La perte de poids n’est pas associée à la pratique de la course à pied ou à la pratique sportive en général. Dans cet article, c’est très explicite, je cite un extrait : “l’activité physique ne favorise pas la perte de poids” (physical activity does not promote weight loss).

L’obésité n’est pas due à un manque d’exercice

Pèse personnePhoto de Which Home

La propagande à ce sujet dans les médias, le marketing des grandes marques agroalimentaires nous a enduits en erreur durant des décennies. Je cite un passage de l’article : “le public en général est entraîné par un message inutile sur le fait de conserver un “poids sain” au travers du contage des calories, et nombreux sont ceux qui commettent l’erreur de croire que l’obésité est entièrement due à un manque d’exercice. ”

(Members of the public are drowned by an unhelpful message about maintaining a ‘healthy weight’ through calorie counting, and many still wrongly believe that obesity is entirely due to lack of exercise)

Les véritables avantages de la course à pied

Bien évidemment, je recommande la pratique de la course à pied. Les bénéfices sur notre santé sont énormes , autant du point de vue du corps dans son ensemble, notamment le cœur, que de notre santé psychologique. Donc courir 3, 4 ou 5 fois par semaine est bon pour nous mais il ne faut pas se tromper sur les objectifs: le bien-être, la santé. Mais pour perdre quelques kilos, non.

 

Maigrir n’est pas synonyme de santé

Perdre du poids est nécessaire, oui mais…

Il est clair que perdre du poids quand on a de nombreux kilos de trop est une mesure nécessaire voire indispensable avant même de commencer à courir sérieusement. Cependant, perdre du poids ne veut pas nécessairement dire que l’on est sur la route de la santé.

Compter les calories est absurde

Compter les caloriesPhoto de Hamza Butt

Compter les calories ne sert pas à grand chose si l’on ne tient pas compte de leurs origines.

Je cite l’article: “Ce qui est crucial est l’origine des calories. Les calories des sucres favorisent l’accumulation de graisses et la faim. Les calories des graisses induisent rassasiement ou “satiété”.” (It is where the calories come from that is crucial. Sugar calories promote fat storage and hunger. Fat calories induce fullness or ‘satiation’.)

Autre extrait de l’article: “Indépendamment de notre activité et de notre poids, l’excès de 150 calories de sucre a 11 fois plus de chances de développer du diabète type-2 qu’un excès de 150 calories de graisse.” (C’est un résumé de l’extrait suivant: A large econometric analysis of world- wide sugar availability, revealed that for every excess 150 calories of sugar, there was an 11-fold increase in the prevalence of type 2 diabetes, in comparison to an identical 150 calories obtained from fat or protein. And this was independent of the person’s weight and physical activity level […])

En gros, ce qui est implicitement dit ici et avec quoi je suis tout à fait d’accord, c’est qu’il vaut mieux savoir ce que l’on mange avant tout et choisir des aliments naturels tels que les fruits et les légumes.

 

Les messages des grandes marques

Tant que je fais de l’exercice, je mange ce que je veux

Je mange ce que je veuxPhoto de Unknownclubberz

Tel est plus ou moins le message transmis par les grandes compagnies de l’industrie agroalimentaire. A l’instar des compagnies de tabac qui ont réussi à dissimuler les effets néfastes de leurs produits durant plus de 50 ans, les compagnies de l’industrie agroalimentaire ont envoyé leur propre message puissant concernant l’innocuité de leurs produits, c’est une réussite commerciale énorme une large partie de la population a été convaincue par ce message et le répète sans hésitation.

Moi-même, je l’ai répété pendant des années.

Nous sommes tous victimes

PropagandaPhoto de Jared Vanderzell

Je pense que, jusqu’à un certain point, nous sommes tous victimes de cette propagande néfaste pour notre santé. Malheureusement, beaucoup se surprennent quand ils développent des maladies graves alors qu’ils pratiquent du sport de manière régulière.

Attention, je veux être bien clair en ce qui concerne mon message: le sport et l’alimentation sont les deux aspects vitaux de notre santé, notre bien-être, notre vitalité, notre vie dans le vrai sens du terme. Il n’y a pas que l’alimentation qui doit être sous surveillance.

Le marketing

Les grandes compagnies de l’industrie agroalimentaire dépensent des milliards d’euros ou de dollars en marketing pour nous convaincre que tout ce qu’elles nous vendent est inoffensif si nous nous contentons d’éviter d’être des sédentaires, soit en faisant du sport de manière régulière. Vous remarquez qu’elles n’osent tout de même plus affirmer que leurs produits sont bons pour la santé. Tout de même!

 

Faites du sport et réviser votre alimentation

« Faites du sport et réviser votre alimentation » C’est la seule conclusion qui me semble fidèle à l’article « It is time to bust the myth of physical inactivity and obesity: you cannot outrun a bad diet » et qui, dans la pratique me donne les meilleures impressions. Ceci étant dit, reste maintenant à savoir ce que nous devrions mettre dans notre assiette.

En tout cas, un mythe pourrait bien tomber, courir ne fait pas maigrir et j’ajouterais que notre objectif ne devrait être rien d’autre que celui de la recherche du bien-être physique et psychologique chaque jour de notre vie. Tout le reste suivra….

Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.